Q&R - Semi-finition

Oui. L’utilisation d’ionophores dans une ration de semi-finition est économiquement rentable et justifiable. Elle permet un profit net qu’il serait impossible d’avoir sans son utilisation. Notamment, les inophores ont un effet préventif contre la coccidiose et le ballonnement, qui entraînent à eux seuls des pertes importantes. Ils permettent aussi d’économiser en coûts d’alimentation. Lisez l’article complet sur les avantages économiques des ionophores.
Les ionophores permettent d’économiser jusqu’à 8 % en coût d’alimentation tout en faisant le même gain! En effet, ces molécules agissent directement sur la flore bactérienne du rumen permettant ainsi à l’animal d’utiliser plus efficacement les aliments qu’il ingère. Ils permettent aussi de diminuer les risques de ballonnement et ont un effet positif sur l’environnement puisqu’ils contribuent à réduire les rejets de méthane par l’animal.
À court terme, la première chose à faire est  d’évaluer la croissance des pâturages à la fin de juillet. Même si celle-ci est encore bien active, l’alimentation de dérobée (Aliment Opti Boeuf DéroBoeuf ou PSP-PC et grains) permettrait d’alimenter le « bouvillon » qui s’ajoutera à chaque semaine, de maintenir le gain de cha­cun des veaux et de diminuer le taux de charge réel. Une autre solution est de sélectionner quelques veaux qui seraient sevrés immédiatement pour être vendus lors des premiers encans.
L’utilisation du logiciel SynchroWin vous permettra d’évaluer différents scénarios de Gains Moyens Quotidiens en fonction de la qualité de vos fourrages et du prix des grains. En procédant à une semi-finition sélective, vous pourrez  valoriser au maximum chacun de vos veaux! Apprenez-en plus sur la semi-finition.
Pour savoir s’il est avantageux d’utiliser les concentrés malgré leur prix plus élevé, il est pri­mordial de connaître ses fourrages. Ils sont la base de l’alimentation.  À partir des résultats d’analyse, il sera possible de déterminer ce qu’il faut ajouter à la ration des veaux pour atteindre les gains de poids visés. Toutefois, dans la majorité des cas, les fourrages comme seul aliment ne suffisent pas à fournir les minéraux aux animaux, il faut donc ajouter des concentrés!
Pour bien utiliser ces tendances, il faut avoir une approche globale et prendre en considération plusieurs facteurs, comme le moment et le poids de mise en marché sur une base individuelle.  Pour le pré-conditionnement et la semi-finition, ayez des objectifs  d’élevage précis et un programme alimentaire. Lisez l’article complet ici.